LA CHIROPRAXIE

 

La chiropraxie en bref

En savoir plus :

Lire l’article 75 de la loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé sur legifrance.gouv.fr

Lire le décret n° 2011-32 du 7 janvier 2011 relatif aux actes et aux conditions d’exercice de la chiropraxie sur legifrance.gouv.fr

Médecine manuelle de référence pour les soins du dos et des articulations, la chiropraxie a pour objet la détection, le traitement et la prévention des dysfonctionnements du squelette et de ses conséquences, notamment au niveau de la colonne vertébrale et des membres.
Ces dysfonctionnements se traduisent notamment par des douleurs ou une limitation du mouvement.

La chiropraxie se fonde sur une conception globale du fonctionnement de l’organisme et des relations existant entre la colonne vertébrale, le système nerveux et certains troubles de la santé.

Elle prend ainsi en compte les facultés de récupération du corps humain.

Elle repose principalement sur les actes de manipulations et de mobilisations articulaires qui peuvent aussi être appelés "ajustements".

La manipulation dite HVLA est une manœuvre dite "forcée", unique, brève et sèche exercée au niveau d’une articulation afin de lui permettre de retrouver sa mobilité. Elle a pour but d'améliorer la fonction articulaire et/ou de diminuer la douleur ressentie.

La mobilisation est un mouvement lent, de grande amplitude, appliqué sur une articulation, dans les limites de son jeu habituel. Réalisée de façon oscillante ou uniquement au maintien de l’articulation au maximum de son jeu habituel.

La mobilisation a pour objectif un gain d’amplitude articulaire et/ou un étirement des muscles et tendons.

Les exercices thérapeutiques ainsi que les conseils posturaux et d'hygiène de vie font partie des outils thérapeutiques des chiropracteurs.

En effet, la participation active du patient en suivant les conseils et en faisant les exercices permet généralement d'accroître les bienfaits des soins et de prévenir la réapparition des symptômes. 

La chiropraxie est donc une réponse naturelle, non-médicamenteuse, préventive autant que curative.

En France, la formation est dispensée par une unique école, l’Institut franco-européen de chiropratique (IFEC) qui est agréée par le ministère de la santé. 

La loi française impose environ 5000 heures de formation présentielle sur 5 années universitaires.

La loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé, dite loi Kouchner, avant d’être reconnus et de voir « l’usage du titre de chiropracteur […] réservé aux personnes titulaires d’un diplôme ». 

En 2011, le décret relatif aux actes et aux conditions d’exercice de la chiropraxie définit ce statut et les chiropracteurs deviennent les seuls professionnels non médecins autorisés à pratiquer des manipulations vertébrales sans avis médical.

De plus, l’INSERM publie une étude qui met en avant l’efficacité potentielle de la prise en charge chiropratique des lombalgies aiguës ou subaiguës et des cervicalgies

L’Académie nationale de médecine reconnaît la qualité de la formation des chiropracteurs qu’elle présente comme « identique aux écoles de médecine » dans un rapport sur les thérapies complémentaires. 

La profession est standardisée au niveau international.